Endométriose et Naturopathie

ENDOMETRIOSE

L’endométriose, mieux connue depuis quelques temps, est une maladie hormono-dépendante et inflammatoire qui se caractérise par une prolifération de cellules de la paroi interne de l’utérus (endomètre) en dehors de l’endomètre. Celles-ci peuvent migrer dans les ovaires, les intestins, la vessie.

Les causes sont mal connues et probablement multifactorielles. Heureusement, la parole des femmes se libère enfin sur le sujet, on peut espérer que de nombreuses études vont commencer afin de mieux connaître la maladie.

Lorsque le stade de la maladie est avancé et handicapant au quotidien, le corps médical propose de la chirurgie pour enlever les lésions, des anti-inflammatoires AINS pour les douleurs (avec un protecteur de l’estomac : inhibiteur de pompes à protons IPP) et un traitement hormonal pour supprimer les règles ou bloquer la sécrétion d’œstrogènes.

Vendus sans ordonnance, on sait maintenant que les antalgiques ne sont pas sans risque : une prise régulière de paracétamol peut induire des problèmes hépatiques (nausées, troubles digestifs, troubles du sommeil). Le surdosage peut détruire le foie.

Quand au blocage de la sécrétion d’œstrogènes, il va amener une femme jeune à se retrouver en ménopause et des désagréments peuvent apparaître : bouffées de chaleur, baisse de libido, sécheresse vaginale, saignements vaginaux, maux de tête, de ventre, troubles de la vision, troubles de l’humeur, risque accru de thrombose et aussi perte osseuse (risque augmenté d’ostéoporose).

Que peut faire la naturopathie ?

NATUROPATHIE

A des stades peu avancés de la maladie, la naturopathie peut en freiner l’évolution et réduire les douleurs et l’inflammation en utilisant le pouvoir des plantes et du massage du ventre, en travaillant sur l’alimentation, le déséquilibre hormonal d’origine, en soutenant le foie (c’est le foie qui transforme et dégrade les hormones pour ensuite les évacuer hors du corps via la bile) et les intestins (en cas de troubles digestifs).

En naturopathie, on va agir sur plusieurs axes pour rééquilibrer le terrain de la femme tout en cherchant la cause des dérèglements :

Les outils en naturopathie pour l’endométriose :

  • L’alimentation et micronutrition : bannir les aliments inflammatoires et acidifiants, amener des antioxydants et pallier aux carences,
  • Les huiles essentielles anti-inflammatoires pour gérer les douleurs,
  • Les plantes antispasmodiques,
  • Le massage du ventre Chi Nei Tsang (voir mon article spécifique ci-dessous),
  • L’hydrologie (utilisation d’eau froide et chaude suivant la période du cycle),
  • Les élixirs floraux pour gérer les aspects émotionnels et symboliques de la maladie,
  • Sans oublier l’activité physique régulière pour décongestionner la zone du petit bassin.

Agir en synergie sur tous ces aspects de la maladie de manière personnalisée va réduire les douleurs, apporter un apaisement et vous serez actrice de votre santé.

Le rôle du foie et des intestins dans le recyclage des œstrogènes 

Le foie a des centaines de fonctions au quotidien, voici celles qui nous intéressent dans ce cas précis :

On dit que le foie détoxifie des substances étrangères au corps (médicaments, alcool, pesticides, métaux lourds … ) mais aussi provenant du corps (hormones sexuelles, cortisol, toxines diverses … ). Il s’agit pour le foie de transformer ces substances en métabolites non toxiques pour ensuite être évacuées par la bile dans les intestins ou l’urine par les reins.

L’œstrogène est une hormone conçue pour être recyclée après son utilisation.

Il y a plusieurs types d’œstrogènes :

  • les œstrogènes « naturels » synthétisés par le corps (œstradiol),
  • les œstrogènes « synthétiques » apportés par la contraception,
  • les œstrogènes « non souhaités » qui viennent des perturbateurs endocriniens (plastiques, pesticides, cosmétiques, alimentation, eau du robinet …).

Un foie fatigué aura du mal à détoxifier les œstrogènes qui, au lieu d’être évacués, vont en partie rester dans le corps.

On peut noter que la prise d’un traitement hormonal ajoute une lourde charge au travail du foie en lui donnant tous les jours une dose d’hormones chimiques à traiter.

Enfin savoir que la flore intestinale joue également un rôle très important dans l’équilibre hormonal : une flore intestinale déséquilibrée et/ou l’apport insuffisant de fibres dans l’alimentation peuvent conduire à la réabsorption des œstrogènes et provoquer leur excès dans le corps.

Un excès d’œstrogènes peut se rééquilibrer en agissant sur les fonctionnalités du foie et des intestins avec des plantes, l’alimentation, le massage du ventre Chi Nei Tsang.

Dans le cas de traitement médical, un accompagnement en naturopathie va permettre de réduire les effets secondaires gênants et amorcer un travail pour rééquilibrer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s